Le chauffage aux granulés de bois

Les poêles à granulés de bois sont la version moderne, pratique et efficace du poêle à bois traditionnel. Le granulé procure des avantages incontestables. Il est plus propre que la bûche, évite de la manutention et permet une autonomie de quelques jours impossible avec les appareils traditionnels.

La régulation de la température se fait à la demande et la puissance est modulable, sans les inconvénients d'encrassage et de mauvais rendement qui caractérisent la marche au ralenti quand les appareils brûlent des bûches. Certain appareils  sont programmables !

separation Tarifs & Documentation

Quel logement pour un poêle à granulés ?

poele-a-bois

Le poêle à granulés convient parfaitement aux logements équipés d'un ancien appareil à bûche qui a fait son temps ou qui chauffe mal, les gains en confort sont importants, les corvées de bois terminées. Mais de plus en plus, il intéresse les propriétaires de maisons chauffées à l'électricité, soucieux d'avoir chaud tout en réduisant leurs factures. Si l'architecture est assez compacte, il peut y devenir le mode de chauffage principal. Néanmoins, il n'est pas toujours compatible avec le bâti. Jusqu'en 2006, les maisons individuelles conçues en tout-électrique pouvaient être construites sans conduit d'évacuation des fumées. Quand on décide de se chauffer au bois, ça complique sérieusement les choses. Il faut installer un tube métallique qui monte du poêle jusqu'au toit afin d'évacuer les fumées. Certains aménagements intérieurs s'y prêtent bien, d'autres pas. Il existe heureusement des poêles étanches à ventouse (le plus couramment installé). Une bonne solution en l'absence de conduit de fumée, à condition de faire preuve d'une grande vigilance. Les poêles certifiés étanches sont encore rares et des installateurs peu scrupuleux ou inconscients des risques posent des poêles non certifiés en assurant qu'ils sont étanches, c'est dangereux. En cas de coupure d'électricité, le combustible déjà engagé continue de brûler et si la porte n'est pas parfaitement étanche, il y a un risque de refoulement de monoxyde de carbone, un gaz inodore mais mortel. C'est pour cela que nous vous conseillons d'acheter votre matériel chez un professionnel et non dans un magasin de bricolage.

separation label chauffage au bois

Label Flamme verte ou pas ?

Pour avoir droit au crédit d'impôt il faut miser sur un poêle à granulés qui porte l'étiquette Flamme verte (il faut aussi que l'appareil est un bon rendement), un label créé conjointement par les fabricants d'appareils de chauffage au bois et l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.

separation

L'approvisionnement en granulés

Inutile d'investir dans un poêle à granulés si vous habitez une région qui ne produit pas le combustible. Faire voyager les granulés sur des centaines de kilomètres par camion constitue une aberration écologique, ce qui est gênant quand on choisit une énergie renouvelable. « L'intérêt pour la planète » parfois annoncé comme argument de vente s'écroule alors. C'est aussi une aberration économique puisqu'un long trajet renchérit les coûts et le prix de vente. Mais les sites de granulation se sont multipliés, on compte une cinquantaine de producteurs. Certaines régions sont très bien pourvues, comme en Rhône-Alpes avec 7 producteurs, la Franche-Comté et la Champagne avec 5, d'autres moins. En revanche, des distributeurs se sont implantés un peu partout. Contactez l'Espace Info Énergie de votre département avant d'investir pour vous assurer qu'il existe un approvisionnement local.

granule-de-bois

Le granulé peut s'acheter en vrac ou en sacs, il coûte évidemment moins cher en vrac mais il faut avoir investi dans un silo pour l'entreposer en toute sécurité, c'est un coût à prendre en compte. Le sac est moins contrainient en terme de stockage (surtout pour un chauffage d'appoint). Quand on achète les granulés en sacs, mieux vaut les prendre par palettes plutôt qu'à quelques unités pour réduire la facture. Il faut ensuite les entreposer au sec. Quand les granulés sont de mauvaise qualité, ils perturbent le fonctionnement de l'appareil, il faut être vigilant.

Veillez à vous approvisionner en granulés de qualité. Des problèmes d'humidité et de composition ont provoqué des encrassements d'appareils il y a quelques années, mais le marché semble assaini. Les granulateurs sont devenus plus exigeants sur la qualité des sciures, tous les spécialistes le confirment. Les producteurs sont d'ailleurs de plus en plus nombreux à faire certifier leurs granulés. Pour éviter tout risque, il est préférable d'acheter des granulés certifiés NF ou DIN Plus selon l'offre disponible localement, les deux certifications coexistent sur le marché français. Une fois que vous avez ouvert votre sac de granulés, stockez le dans un endroit sec, si vous brûlez du granulés humides, il peut il y avoir un colmatage au niveau de la vis sans fin, elle peut se briser et faire griller la carte électronique.

Le problème peut provenir d'écorces mélangées aux sciures. En brûlant, l'écorce encrasse le matériel. Il peut être dû au taux d'humidité trop élevé des granulés. Pour bien brûler, ils doivent être très secs. En principe, ils sortent de fabrication à 8 % d'humidité maxi, il ne faut pas dépasser 10 %. Mais la plus grande cause d'encrassement, c'est la poussière, ennemie jurée des poêles à granulés.

separation

Les caractéristiques à examiner

Convection ou soufflerie ?

Il y a deux façons de propager la chaleur produite. Certains poêles à granulés pulsent l'air chaud par ventilateur, d'autres chauffent seulement par convection. Le fonctionnement par convection est plus silencieux, les ventilateurs diffusent plus rapidement la chaleur dans la pièce (et surtout plus loin) mais font un léger bruit perceptible. Les personnes qui craignent d'être incommodées par le niveau sonore peuvent s'orienter vers des modèles qui permettent de régler la vitesse du ventilateur. Le bruit est réduit à allure réduite.

La capacité du réservoir

C'est une évidence, plus les réservoirs sont grands, plus longue est l'autonomie de l'appareil, on le recharge moins souvent en granulés. C'est un critère qu'on peut prendre en considération au moment du choix.

Le cendrier amovible

Il facilite le nettoyage des cendres. C'est un « plus » qu'il ne faut toutefois pas transformer en critère de choix prédominant, les appareils à granulés émettant beaucoup moins de cendres que les modèles à bûches.

separation

Le fonctionnement des poêles à granulés en général

Le combustible (pellet ou granulés de bois) est prélevé du réservoir de stockage (A) et, via une vis sans fin (B) activée par un moto-réducteur (C), est transporté jusqu'au creuset de combustion (D).

L'embrasement du granulé est réalisé grâce à une résistance électrique (E) et à une aspiration du ventilateur centrifuge (M).

Les fumées issues de la combustion sont extraites du foyer grâce au même ventilateur centrifuge (M) et expulsées par la bouche d'évacuation (F) dans la partie basse arrière du poêle.

Grâce à deux ventilateurs (G), l'air transite sur l'arrière du foyer où il se réchauffe puis ressort de la grille frontale pour chauffer l'air ambiant.
La quantité de combustible et l'extraction fumées/alimentation d'air comburant sont régulées par une carte électronique dans le but d'obtenir une combustion de haut rendement.

Sur la partie frontale, sous la porte, sont installés un panneau synoptique (L) et deux boutons qui permettent la gestion et la visualisation de toutes les phases de fonctionnement. Les mêmes phases peuvent être gérées par télécommande (option).

separation

Montage et installation

Tous montages, installation ou démarrage doivent être uniquement effectués par un installateur ou un centre d'assistance technique agréés.

fonctionnement-poele-a-bois separation

Voir les différents modes de chauffage

Le chauffage au gaz le chauffage au fuel la pompe à chaleur le poêle à bois
Top